Traversée Polluce et Castore

Remy Maquignaz, le Guide de Cogne qui m’a accompagné, a publié une photo de la tournée sur Instagram avec ce commentaire:….. aujourd’hui belle promenade sur le 4000 de Val Ayas… croisant Pollux-castor… Super conditions-Merci remy, quoi d’autre à ajouter? J’ai présenté un bref rapport de la tournée avec mes impressions.

Je crains, je crains que je ne peux pas, je vais mettre tout moi-même, j’espère que le temps nous accompagnera et que les conditions de la montagne me permettent de réaliser ce rêve.

Nous prenons le chemin de Pian di verra et il commence à pleuvoir, puis quelques grains de grêle, puis le soleil revient; Une courte pause à la Mezzalama et puis de bonnes conditions à la lambronecca; Temps inCertain, puis il s’aggrave, il pleut la neige large à l’altitude; Pendant la nuit, il ya des dalles de glace continue qui glissent du toit, de la Bohème espérons bien…

Dans la matinée, nous commençons dans l’obscurité, nous sommes seuls sur le glacier, une tranche de lune nous suit.

Nous sommes à la base du Pollux, tourner à gauche et grimper vers le Canyon escarpé; La neige fraîche, Remy doit tracer.

Nous arrivons à la Roccette, puis la plaque, le Canalino, un autre coup et nous arrivons à la Madone avec l’enfant; Encore une secousse sur la pente enneigée et nous sommes sur la pointe.

Wow, atteint le premier but, Hug et des photos du rite, un regard à 360 ° entre les tourbillons de brouillard et les nuages, les temps sont bons, mais nous ne pouvons pas s’attarder.

Nous descendons à la Madone et puis vers le bas nous tombons le long du mur, puis le Roccette et le Canyon.

Nous traversons vers le Passo di verra en direction du soleil, magnifique.

Sur notre droite la pente abrupte qui monte au castor, à l’ombre, froid.

Il recommence, lentement, planter bien les crampons, la concentration et la prudence, excellente piste, neige compacte/glacée, raide… souffle…, Croix cordée autre, lentement mais nous grimpons, le but approche, la piste nous prend sur l’épaule droite, vous grimpez le long de la Crête dans la direction du soleil qui nous réchauffe, un pas après l’autre, encore encore… nous sommes sur la pointe, nous sommes sur, ne le croyez pas, nous avons fait un grand temps, étreintes émotions profondes compliments… il est magnifique, beaucoup de Italo-Américains allemands, nous sommes Tous excités, poignées de main, échanges de nouvelles et d’informations entre les guides, nos mille couleurs net et les charges se démarquent sur le blanc de la neige, dans le ciel des jeux de brouillard et de nuages chassant les uns les autres sur les autres bouts de la rose et en laissant des aperçus du ciel Bleu.

OK bien, plus c’est fait, je tire le souffle et je commence à savourer le succès de la tournée, il ne semble pas vrai, grande, grande satisfaction, le regard balaye sur les autres pics déjà fait et vise les rêves encore à atteindre, mais que, avec ce succès, semblent moins Loin.

Nous descendons le long de la crête est que, avec un peu de hauts et de bas nous mène à la colline de Felik, nous marchons sur le glacier du même nom en longeant la Punta Perazzi et atteindre le Hut Sella.

Refait le sac à dos nous prenons le chemin qui descend le long de la crête rocheuse, nous glissons pour certains Nevai et avec les dernières étapes nous arrivons aux installations de Bettaforca.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *